Contactez-nous
Demande de devis
Accueil En pratique Quand partir ?

Brésil : climat et saisons


Le Climat

Le Brésil bénéficie d’un climat tropical. Il y a fait doux toute l’année avec des températures qui varient entre 15 et 35°C.


Les saisons sont inversées par rapport à l'Europe. Décembre, janvier et février sont donc les mois les plus chauds avec des températures entre 30 à 35 °C. Les mois d'hiver, plus frais, s'étendent de juillet à septembre. Il fait alors dans le sud-est de 15 à 25 °C.
Ceci étant dit, il y a d’importantes variations climatiques selon les régions. En voici un aperçu.

Rio et ses environs

L’humidité est souvent forte en été, les températures avoisinent les 28°C. Les précipitations sont plus élevées en octobre et janvier. En hiver, les températures sont proches de 23°C avec une alternance de jours pluvieux et ensoleillés.

Nordeste

Cette région bénéficie de températures agréables toute l’année (de 22 à 30°). Elle ne connaît jamais ni le froid, ni de fortes précipitations.
Sur le littoral, l’atmosphère est agréable, du fait de la brise tropicale et d’une faible humidité. Les températures sont plus élevées dans l’arrière pays. La saison des pluies compte de belles journées avec des averses tropicales ponctuelles en décembre-mars (Maranhao) et février-mai dans l’Est (Ceara).

Amazonie

C’est la région la plus humide du globe. La saison des pluies s’étend de décembre à juin, avec des températures variant de 23 à 30°C et des pluies fréquentes, voire quotidiennes, en avril et en mai. Les déplacements peuvent alors être compliqués.
Pendant la saison sèche de juillet à novembre, les températures s’échelonnent entre 26 et 40°. Les averses subsistent mais elles ne durent en général qu’une heure ou deux.
La saison pluvieuse est de novembre jusqu’en mars. Les plaines marécageuses sont balayées par de pluies intenses qui inondent les routes et les rendent parfois impraticables. La meilleure période pour observer la faune est entre avril et octobre.

Pantanal

Le Pantanal est une grande région de terres inondables situées entre le Mato Grosso et le Mato Grosso do Sul. En raison de sa diversité géographique et de son étendue, le climat varie considérablement. Au Nord, à Cuiaba, le climat est chaud et humide toute l’année. Dans le Mato Grosso do Sul, de brusques chutes de température peuvent survenir en hiver.
D’octobre à mars, l’ensemble du Pantanal connaît une forte saison des pluies. Pendant cette période, les rivières débordent et inondent une bonne partie du Pantanal avec dans certains cas jusqu’à 3m d’eau ! Les animaux se réfugient dans les îlots de terre sèche (cordilheiras). Pour ceux qui cherchent une rencontre avec les Jaguars, la meilleure période est le mois de mars car les terrains sont encore inondés obligeant les animaux à se regrouper et les précipitations sont moins abondantes car c’est la fin de la saison des pluies.

Minas Gerais

Belo Horizonte, Ouro Preto ou Tiradentes bénéficientre d’un climat tempéré avec des saisons distinctes. Les soirées sont fraîches en hiver (juin à septembre).

Le Sud

Plus on descend vers le Sud, plus le climat se fait tempéré. Passé le tropique du Capricorne, les quatre saisons sont plus marquées et, alors que la côte a un climat de type méditerranéen (avec des hivers doux et étés chauds), l´extrême sud a des hivers froids avec des températures parfois inférieures à 0°.
Au cœur de l’hiver, en juillet août, les températures varient entre entre 13 et 18 °C dans les états du Rio Grande Do Sul, de Santa Catarina, du Paraná et de Sao Paulo. Certaines villes connaissent même d’occasionnelles chutes de neige. Le long du littoral, l’été est très chaud.


HAUTE ET BASSE SAISON TOURISTIQUE


Pendant la haute saison de décembre à mars, les destinations touristiques sont très fréquentées tant par les visiteurs étrangers que brésiliens.
Les vacances scolaires d’été brésiliennes vont de mi-décembre jusqu’au carnaval en février. Les prix montent, l’influence est intense mais c’est très festif.
La basse saison va de mai à septembre. A l’exception du mois de juillet (mois de vacances scolaires), cette période connaît la fréquentation la plus basse.


PDF Imprimer Envoyer