Contactez-nous
Demande de devis
Accueil En Pratique Infos Pays

Equateur : informations pratiques

 Géographie
 

L’Equateur est l’un des plus petits pays d’Amérique du Sud avec une superficie de 283 560 km². Il est divisé en 4 régions principales :


  • A l’Est du pays, l’Oriente constitue l’Amazonie équatorienne et abritent des forêts densément peuplées d’une faune et d’une flore exceptionnelles. Il recouvre plus de 50% de la surface du pays. Son fleuve le plus long est le Rio Napo.
     
  • Au centre, les Andes offrent l’imposante « Allée des Volcans » où sont répertoriés une cinquantaine de pics volcaniques. Parmi ces paysages montagneux se trouve la capitale du pays, Quito, à 2850 m d’altitude, classée Patrimoine mondial de l’Humanité par l’UNESCO. Le point culminant est le Chimborazo (6310 m), situé près du célèbre Cotopaxi (5897 m), l’un des plus hauts volcans actifs du monde.
     
  • La Côte Pacifique à l’ouest du pays abrite la plus grande ville de l’Equateur, Guayaquil, ainsi que des plages de sable fin ombragées par des cocotiers.
     
  • L’archipel des Galápagos, premier site inscrit sur la liste du Patrimoine mondial de l’Unesco en 1978, se situe dans l’Océan Pacifique, à environ 1000 km des côtes de l’Equateur, pays auquel il est rattaché depuis 1832. Il est constitué de 19 îles (dont 4 habitées) et de 42 îlots. Cet archipel de toute beauté, bien que menacé, attire de nombreux scientifiques et voyageurs curieux d’y observer une faune extraordinaire.
     
Décalage horaire
L’Equateur possède 5h de moins sur l’heure GMT. C’est-à-dire :

- En été, 7 heures de moins que la France: lorsqu’il est 17h à Paris, il est 10h à Quito.
- En hiver, 6 heures de moins que la France: lorsqu’il est 17h à Paris, il est 11h à Quito. Pour les Galápagos, il faut enlever une heure par rapport à Quito. En Equateur, le soleil a pour habitude de se lever vers 06h et de se coucher à 18h, et ce, tout au long de l’année.


Formalités administratives
Pour un séjour touristique inférieur ou égal à 90 jours, les ressortissants français, belges et suisses n’ont pas besoin de visa. A votre arrivée, il vous sera demandé un passeport en cours de validité et valable 6 mois après la date de retour prévue.

Pensez à photocopier tous vos documents importants (passeport, police d’assurance, billets d’avion/ de train, permis de conduire, cartes de crédit…) et à les conserver séparément des originaux, afin de pouvoir les remplacer plus facilement en cas de perte ou de vol.

Santé
Les informations générales ci-dessous ne sont données qu’à titre indicatif. Il est indispensable que vous demandiez également conseil à votre médecin.

Vaccins recommandés
Il est nécessaire d'être à jour dans vos vaccinations habituelles contre la diphtérie, le tétanos, la polio, la coqueluche et l'hépatite A et B.
La vaccination contre la typhoïde, la rage et la méningite A+C peut être nécessaire en cas de séjours prolongés.

La fièvre jaune
La multiplication des cas de fièvre jaune (sans qu'on puisse parler d'épidémie) ne modifie pas encore la règlementation sanitaire internationale : ce vaccin n’est pas obligatoire en Equateur. Bien que le risque de contamination soit encore faible, ce vaccin reste fortement recommandé pour les voyageurs non seniors, surtout si vous séjournez en forêt tropicale ou amazonienne. Il est à faire au moins 10 jours avant la date de départ pour une première vaccination ; il prend effet immédiatement en cas de revaccination. 

Le paludisme
Le paludisme affecte toute l'année le bassin amazonien : un traitement anti-paludéen est donc indispensable si vous visitez ces zones.
Dans le reste du pays, le paludisme est présent sous forme bénigne dans plusieurs régions de l'Ouest du pays au dessous de 1500 mètres.

Un traitement de type Malarone devra vous être prescrit par votre médecin.

Par mesure de précaution, portez également des vêtements longs en fin de journée et dormez sous moustiquaire. Procurez-vous également des crèmes et sprays répulsifs.

Le « Sorroche »
Il s'agit du mal de l'altitude, provoqué par une élévation trop rapide et une raréfaction de l'oxygène, à laquelle l'organisme n'a pas eu le temps de s'adapter. Il peut se traduire par une gêne respiratoire, des maux de tête pendant un jour ou deux. Pour réduire ces effets, évitez les efforts inutiles et hydratez-vous régulièrement (boissons non gazeuses).
Si vous souffrez de problèmes cardiovasculaire, nous vous recommandons vivement de faire un bilan avec votre médecin, en lui indiquant les altitudes où vous allez dormir 
 
Adresses utiles
Consulat et ambassade d’Equateur en France
Adresse: 34 av. de Messine - 75 008 Paris
Tel: 01.45.61.10.04 (consulat) ou 01.45.61.10.21 (ambassade)
Web: www.embassade-equateur.fr

Consulat et ambassade de France en Equateur
Adresse: Calle General Leónidas Plaza 107 y Patria Quito
Tel: 00 + 593 + 2943 840
Fax: 00 + 593 + 2943 849
Web:http://www.ambafrance-ec.org/france_equateur/spip.php?rubrique1
Web:http://www.ambafrance-ecu.org/

Office du tourisme d’
Equateur
Web:http://www.ecuador.travel

Transport
Compter entre 13 et 15 heures de vol pour rejoindre Quito ou Guayaquil, en fonction des escales.
Transport routier : l'état des routes est très moyen en Equateur, la circulation y est difficile durant le saison des pluies et les accidents de la route sont très fréquents.

Change et moyen de paiement
Depuis 2000, la monnaie officielle de l’Equateur est le dollar américain.
1€ = 1,33$ US (taux de change au 15/02/2013)

Mieux vaut que vous changiez vos euros avant de partir car rares sont les banques qui proposent le change en Equateur. Demandez plutôt des petites coupures car les gros billets sont généralement difficiles à écouler, voire impossible.

Sachez que beaucoup de faux dollars circulent en Equateur. Par précaution, utilisez donc seulement les bureaux de change prévus à cet effet. Vous trouverez ces derniers dans les aéroports internationaux et certaines villes comme Quito et Cuenca. Les chèques de voyage Amex pourront être également changés mais avec une commission qui tourne souvent autour de 2%. Toutes les villes principales disposent d’un grand nombre de distributeurs de billets qui acceptent toutes les cartes de paiement internationales (Visa, Mastercard, American Express…).

Budget
Même si la vie a beaucoup augmenté en Equateur depuis la dollarisation, elle reste bon marché pour nous, voyageurs des pays occidentaux.
Comptez moins de 5$ US par menu, pour les transports (bus et train) et musées.
En revanche, les excursions en Amazonie, dans les Andes ainsi qu’aux Galápagos sont généralement très onéreuses.
 
Electricité
Le courant en Equateur est généralement de 110 volts mais certains grands hôtels sont branchés sur 120 volts.
Prévoyez un adaptateur car les prises utilisées en Equateur sont les mêmes qu’aux Etats-Unis.
Téléphone et GSM
Pour téléphoner de la France vers l’Equateur, composez le 00 + 593 + indicatif de la ville (sans le « 0 ») + numéro du correspondant.

Pour téléphoner de l’Equateur vers la France, composez le 00 + 33 + numéro du correspondant (sans le « 0 »)

Toutes les grandes villes d’Equateur possèdent de nombreuses cabines téléphoniques.

Les liaisons téléphoniques sont de bonne qualité aussi bien à l’intérieur du pays qu’aux Galápagos.
Le réseau GSM en Equateur est bon. Cependant, renseignez-vous auprès de votre opérateur sur les conditions d’accès.
Internet
Les cybercafés étant omniprésents dans toutes les grandes villes d’Equateur. La connexion est quelquefois lente mais les tarifs sont bas (comptez environ 1$ US/ heure).
Achats
Le plus connu des marchés d’Equateur est celui d’Otavalo. C’est à cet endroit que vous découvrirez l’artisanat local, notamment les productions des indiens d’Otavalo qui proposent tapis, ponchos et lainages, travaillés dans le respect de l’art ancestral, mais aussi des articles en cuir et de petites figurines en massepain..

Cuenca est réputée pour la fabrication des célèbres chapeaux panamas, fabriqués à partir de feuilles de la Paja Toquilla.

Du côté de la Côte et de l’Amazonie, vous trouverez des objets sculptés dans la tagua, ivoire végétal issu du fruit du palmier, tout aussi résistant que l’ivoire d’éléphant.
Cuisine
La cuisine équatorienne varie selon la diversité géographique qui divise le pays en trois régions bien distinctes: les Andes et ses plaines rocheuses, l’Amazonie et ses forêts tropicales ainsi que la Côte et les trésors qu’abrite l’océan.
  • Dans les Andes, vous découvrirez les produits de la terre tels que la pomme de terre et le maïs, revisités de milles façons. L’une des spécialités à base de pommes de terre est le Llapingacho, célèbre tortilla de pommes de terre garnie de fromage et souvent servie avec un œuf sur le plat. Par ailleurs, Le Quinoa, classé « super-culture » par l’ONU, est une plante dont les graines sont extraites depuis plus de 6000 ans pour ses faveurs nutritives. Le Quinoa est ancré dans l’alimentation locale. Le Cuy est aussi une spécialité de cette région du pays faite à base de cochon d’Inde rôti. C’est un plat réputé pauvre en cholestérol et riche en protéines. Les équatoriens sont aussi très friands des viandes grillées, notamment le cochon entier.
     
  • Sur la Côte, vous mangerez plus sainement. En effet, les plats sont surtout à base de poissons frais et de fruits de mer. La spécialité de la Côte est le Ceviche, un plat à base de poissons, coquillages et crevettes, le tout mariné dans du citron, oignons et herbes. C’est un plat servi froid. Les bananes accompagnent très souvent les plats équatoriens. Par exemple, les Cerviches sont des beignets à base de bananes plantains farcis de poissons ou de crevettes. Les soupes et les bouillons faits de poissons sont également un régal.
     
  • La cuisine amazonienne est moins importante. Les recettes sont surtout composées de manioc et de bananes plantains, d’animaux de la jungle (comme la tortue et le singe) ainsi que de poissons d’eau douce (comme le poisson-chat et le piranha). Cependant, pour le bien de leurs espèces, refusez de manger ces animaux dont la chasse menace leur survie.
Eau
Il est déconseillé de boire celle du robinet, sauf si elle est filtrée ; Il recommandé de ne consommer que de l'eau en bouteilles capsulées ouvertes devant vous.

Langue
L'espagnol est la langue officielle. Le Quechua reste cependant la langue la plus répandue parmi la population andine. L'anglais est largement pratiqué dans les hôtels et le secteur touristique.

Savoir-vivre
Comme partout, la politesse et la bienséance sont de mise. Entre autres, demandez l’autorisation avant de photographier quelqu’un.
La colère et l’impatience ouvertement exprimées à l’européenne sont très mal vues en Equateur. Soyez ferme au besoin mais restez calme.

Pourboires
Les restaurants huppés ajoutent au montant de l'addition 12% de taxe et 10% de service. Si vous êtes satisfaits, vous pouvez ajouter 5% supplémentaires pour le serveur. Dans les restaurants plus modestes, taxe et service ne sont pas compris dans l'addition.

Il est d'usage de donner un pourboire aux porteurs dans les aéroports (0,25$ US par bagage) et dans les hôtels haut de gamme (1$ US par bagage).

On ne laisse pas de pourboire aux chauffeurs de taxi. En revanche, mal payés pour la plupart, les guides apprécient les pourboires, moyennant environ 5$ US par personne et par jour pour un guide très professionnel et moitié moins pour le chauffeur, si vous êtes en groupe. Pour un guide privé, comptez environ 10$ US par jour.

SECURITE

L’Equateur constitue une destination globalement sûre et agréable. La situation s’est cependant dégradée ces dernières années et nécessite la vigilance du voyageur. 

Evitez de vous promener seuls le soir dans les ruelles désertes ou dans les transports privés et publics, surtout à Quito et Guayaquil, d’exposer vos objets de valeur, de sortir de grosses coupures d’argent et pensez à faire des photocopies de vos documents importants (passeport, cartes de crédit, billets d’avion…) que vous rangerez à part des originaux.

Les voyages sont déconseillés dans la région frontalière avec la Colombie.

Adressez-vous au consulat avant d’entamer tout périple hors des sentiers battus.
Sachez qu’un touriste prit en possession de drogues illicites en Equateur peut encourir jusqu’à 16 ans de prison ferme.

En appliquant les règles de base de sécurité, valables pour tout voyage en Amérique Latine, vous ne prendrez pas de risque majeur en voyageant en Equateur. Ne pas attiser la jalousie et respecter les us et coutumes locales restent le meilleur moyen de ne pas se faire remarquer.

Par ailleurs, rappelez-vous que vous êtes dans un pays exposé à des risques de séismes et d’éruptions volcaniques fréquents. A l’heure actuelle, trois volcans sont considérés en éruption : le Tungurahua, le Reventador et le Sangay.
 
 
***  
Les informations pratiques communiquées ci-dessus sont données à titre indicatif et sont sujettes à modifications sans préavis.
Pour plus d'informations, nous vous invitons à consulter les dernières mises à jour disponibles sur le site du Ministère des Affaires Etrangères avant de partir en voyage :
http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs/conseils-par-pays/equateur-12241/


PDF Imprimer Envoyer