Contactez-nous
Demande de devis
Accueil Lieux Caprivi

Bande de Caprivi

EN BREF
 

VOUS AIMEREZ

  • Explorer les parcs de Bwabwata, Mudumu et Mamili
  • Découvrir le village traditionnel de Lizauli et l’artisanat de Mashi et Sheshe
  • Rencontrer les populations des ethnies locales
  • S’aventurer sur l’une des rivières du Caprivi, à la découverte des hippopotames et crocodiles

L’AVIS DU SPECIALISTE

Langue de terre située entre l’Angola, le Bostwana, la Zambie et le Zimbabwe, la bande de Caprivi offre un paysage très différent du reste de la Namibie.


Très verdoyante grâce à la proximité des rivières Kwando et Zambèze, elle abrite une faune intéressante. Le voyageur désireux de sortir des sentiers battus appréciera cette région peu visitée qui permet de rejoindre les chutes Victoria.

+ DE DETAILS
 

L’ENVIRONNEMENT

Loin des zones désertiques, la région du Caprivi bénéficie d’un climat tropical, avec les hivers les plus chauds et les plus fortes précipitations de tout le pays. Ce « couloir », long de 450 km et large de 100 km maximum et 32 km minimum, se divise en 3 parties : le Caprivi occidental ou Mukwe Area, la bande de Caprivi et le Caprivi oriental. En l’absence de relief, la région peut se retrouver inondée durant les pluies estivales, pour le plus grand bonheur des nombreux animaux qui peuplent les lieux : les hippopotames, les crocodiles, mais aussi plusieurs espèces d’antilopes et 60% des éléphants et buffles de Namibie, qui affectionnent particulièrement les marais. Parmi les espèces rares de prédateurs, on nommera le lycaon et le narina trogon.
Région frontalière de nombreuses terres voisines protégées d’Angola, Botswana, Zambie et Zimbabwe, le Caprivi abrite ainsi une vie sauvage riche dans un cadre verdoyant exceptionnel.

BWABWATA NATIONAL PARK

En 2002, le Mahango National Park et le Western Caprivi Game Park ont été réunis pour former le Bwabwata National Park. Ce parc, qui s’étend de la rivière Okavango à la rivière Kwando, sur plus de 5000 km², a été crée dans le but de réadapter des espèces animales locales.

Le Bwabwata National Park abrite une faune riche qui compte plusieurs milliers d’éléphants, de buffles, d’hippopotames, de lions, de léopards, ainsi que différentes espèces d’antilopes. Le parc est encore inexploré, idéal pour les voyageurs qui souhaitent s’aventurer hors des sentiers battus.

On compte 5 zones principales :
  • La Mahango Game Reserve, qui s’étend sur plus de 25 000 ha, abritant l’une des plus fortes concentrations de faune et, de ce fait, accueillant la majorité des safaris de la région. En période de saison sèche, l’après-midi reste le meilleur moment de la journée pour observer, aux bords de la rivière, les éléphants venant se baigner et s’abreuver, entre les hippopotames et les crocodiles.
  • Le secteur de Divundu, où vous trouverez stations-service et supermarché.
  • Le West Caprivi Triangle, abritant autrefois la faune et la flore les plus riches du Caprivi, avant que le braconnage, la destruction des écosystèmes par le débroussaillage et le brûlage, ainsi que la construction humaine ne les détruisent.
  • Les Popa Falls, qui proviennent de l’Okavango plongeant à proximité de Bagani en formant une série de petites cascades peu spectaculaires. L’intérêt du secteur réside surtout dans la possibilité de randonner ou observer l’avifaune. La baignade s’avère cependant dangereuse car des crocodiles occupent les eaux.
  • La West Caprivi Game Reserve, désormais abandonnée.

MUDUMU NATIONAL PARK

Le parc, protégé depuis 1990, s’étend sur 75 000 ha de zones boisées, avec quelques parties très humides, en bordure du fleuve Kwando. Les terres de ce parc sont essentiellement recouvertes de mopanes, figuiers, acacias, teks de Rhodésie et marécages.

La faune, longtemps décimée par les chasseurs de trophées, réapparaît de nouveau grâce à un projet ambitieux destiné à développer l’économie locale, tout en oeuvrant à la remise en état de Mudumu. Parmi les animaux du secteur, on compte de nombreux éléphants, impalas, zèbres, grands koudous et, plus rares, hippotragues et damalisques, qui se précipitent en lisière du Kwando, attirés par les plaines marécageuses. Malheureusement, le parc subit des feux de brousse fréquents, détruisant ainsi une grande partie de la végétation ambiante.

LIZAULI

Le Lizauli Traditional Village a été fondé en 1992 afin de sensibiliser les visiteurs aux modes de vie traditionnels du Caprivi. Ce projet de conservation tend à améliorer l’économie locale par le biais de l’écotourisme, tout en sensibilisant et impliquant les communautés locales dans la gestion des ressources naturelles.

MAMILI NATIONAL PARK

Cette savane marécageuse et inhospitalière de 350 km² est totalement dépourvue de traces humaines. Le site est inaccessible durant la saison des pluies et complètement asséché le reste de l’année.

Malgré les dégâts du braconnage, le parc abrite une faune riche en diversité, composée notamment d’espèces semi-aquatiques comme les hippopotames, les crocodiles, les pukus, les sitatungas, les cobes de Lechwe rouges et les loutres. Quant aux éléphants, buffles et antilopes, ils se partagent les hautes herbes et la végétation dense alentours. Cette partie du Caprivi abrite également une avifaune exceptionnelle, comptant plus de 430 espèces recensées, soit 70% des espèces de Namibie, dont les rares grues caronculées, outardes à ventre noir, 3 espèces de coucals ou la cisticole pépiante et l’aigrette vineuse, qui occupent les bords des marais de roseaux et de papyrus.

KATIMA MULILO

Isolé à l’extrémité Est de la bande de Caprivi et point le plus éloigné de Windhoek (1200 km), Katima Mulilo se situe au cœur du carrefour entre le Zimbabwe, le Bostwana, la Zambie et la Namibie.

Autrefois célèbre pour ses éléphants qui déambulaient dans les rues du village, Katima demeure aujourd’hui une concentration de petits commerces dont la place centrale est bordée de supermarchés, de petites boutiques d’artisanat local et de magasins de musique.

Depuis 2004, le pont de Wenela permet d’accéder directement à la Zambie.

Le poste-frontière du Ngoma Bridge permet de gagner le Chobe National Park et Kasana au Botswana, ainsi que les chutes Victoria au Zimbabwe, en 2h ou 3h seulement.

INFORMATIONS PRATIQUES

Porte d’entrée de la bande de Caprivi, Bagani est situé sur la route goudronnée B8. La route traverse le Bwabwata National Park.

En saison des pluies, la circulation sur les pistes secondaires du Caprivi est difficile, quelquefois impossible. La meilleure saison pour visiter la région reste donc l’hiver austral. Un traitement antipaludéen est fortement conseillé toute l’année, les moustiques sont très présents.

Pour se rendre au Mamili National Park :L’accès se fait par une piste pour 4x4 au départ de Malengalenga, au Nord-Est du parc, ou du village de Sangwali, situé plein Nord.

Pour se rendre à Katima Mulilo :

  • En avion : Air Namibia assure plusieurs vols par semaine entre l’aéroport Eros de Windhoek et l’aéroport Mpacha de Katima, à 18 km au Sud-Est de la ville
  • En bus : plusieurs allers-retours par semaine effectués. Comptez 17h de bus entre Windhoek et Katima Mulilo (attention, les bus sont vite complets, nous vous conseillons dont de réserver en ligne à l’avance)
  • En voiture : la Golden Highway s’étire de Katima Mulilo à Rundu et est accessible en véhicules classiques.
PDF Imprimer Envoyer